200536047-001c.jpg

  • Titre : La Genèse d'Imperatorium Dracoennia
  • Date : Janvier 2006
  • Genre : Heroic fantasy
  • Thème : Imperatorium Dracoennia, Chronologie & Cosmogonie

Extrait :

  • PDF à imprimer en A4
  • EPUB à lire sur sa tablette

200536047-001b.jpg

Résumé :

La Genèse est la première des trois époques du monde d'Imperatorium Dracoennia. Ce livre, présenté comme un recueil, propose d'ouvrir les portes cachées de son univers en deux parties : les Anciens Dieux, puis l'Avènement de l'Empire. Une partie supplémentaire raconte la suite brièvement, dans le but d'atteindre le bout de l'histoire de ce monde et donner une conclusion à certains éléments évoqués au début. Le style employé tente autant que possible de présenter des scènes romanesques, mais, parfois, le passage à un style narratif ne peut être évité.

Une introduction, au style narratif, permet de lier le monde d'Imperatorium Dracoennia à notre propre univers et d'ébaucher une explication de son apparition antérieure. Le contexte global d'une guerre dans l'univers entre l'Arcavium, les Noirs Cométiens et les Lointains Géniteurs est donné, ces derniers décidant de créer l'univers parallèle en lequel le monde d'Imperatorium Dracoennia va exister.

La première partie, les Anciens Dieux, met en avant quatre personnages :

Arkana, descendante de Lointains Géniteurs dont l'apparition coïncide avec l'apparition de l'univers parallèle, son existence est corrélée à celle de l'univers d'Imperatorium Dracoennia. Elle demeure, durant toute l'histoire de cet univers, la seule véritable immortelle, un assez lourd fardeau pour elle.

Arkvor, Lointain Géniteur apparu depuis des temps immémoriaux et doté d'une colossale expérience, il se retrouve pris au piège dans la réalité d'Imperatorium Dracoennia. Si le premier geste d'Arkvor est d'exterminer la vie de cet univers, son comportement change quand il découvre que les autres Lointains Géniteurs prisonniers sont devenus mortels et périssent de dégénérescence. Arkvor, qui résistera très longtemps aux effets de la dégénérescence, explore des zones spectaculaires et découvre l'existence du Chaos. Son expérience lui permet de trouver le moyen de détruire cette force indestructible, pour cela il s'allie avec les Dragons et prépare avec eux la riposte (qui prendra des siècles). Arkvor finit, comme tous les Lointains Géniteurs les plus résistants à la dégénérescence, à se pétrifier et donc meurt.

Zöhn, Architecte Elfe Blanc, simple créature intelligente créée par les Lointains Géniteurs, devient immortel en pénétrant les Affres de la Consumation d'un Lointain Géniteur en train de se bagarrer avec Arkana, celle-ci refusant qu'il anéantisse cette espèce intelligente. Zöhn bâtit pour son peuple le Carillon, un édifice propageant des ondes capable de muter la condition de ses semblables et leur permettre eux aussi d'accéder à l'immortalité. Lors de la Dévastation, une projection de l'Arcavium s'échoue non loin du lieu de villégiature des Elfes Blancs et ceux-ci étudient cette forme de vie étrange. Quand ils parviennent à la dupliquer, tous sont absorbés dans le corps de Zöhn, celui-ci devenant le Chaos et entamant l'envahissement de l'univers en se subdivisant de manière particulière.

Baranos, Dragon, surveille les humains d'Alkuna, pour reconnaitre en eux des dégénérés des Lointains Géniteurs et entamer une riposte en cas d'attaque de leur part. Mais les humains sont mortels et assez inoffensifs. S'ensuit la rencontre avec Arkvor, les deux se combattant, pour voir finalement Arkvor être éjecté très loin. Bien plus tard, quand Arkvor retourne sur ses pas pour prévenir de l'existence du Chaos, il retrouve Baranos et forme un tandem avec lui pour stopper la menace qui pèse sur le monde. Baranos continue d'apparaitre dans la deuxième partie.

La deuxième partie, l'Avènement de l'Empire, se focalise sur les personnages suivants :

Covregus, alias Dracus, chevalier au fief isolé survivant dans la marée du Chaos. Pour cet exploit, Baranos le contacte personnellement afin de lui remettre une épée sertie d'une gemme, en réalité une Perle d'Anéantissement d'Arkvor, dont les effets sont facilement imaginables. Cela s'assortit d'un prix, que Covregus paye une fois son fief fortifié en intégralité, en allant dans l'Empire naissant pour mener l'offensive contre le Chaos selon les plans des Dragons. Covregus extermine le Chaos en s'anéantissant lui-même dans l'opération. En réponse à l'extermination de son corps, Zöhn se duplique et recommence un nouveau Chaos. L'ancien se met à dégénérer, cesse de se subdiviser et finalement est intégralement détruit.

Monk, fondateur de l'Empire. Jeune prêtre versé dans la conspiration, Monk rêve de diriger un royaume régissant tous les royaumes. Ses tentatives politiques échouent en tentant de profiter de la menace du Chaos et il est condamné à l'exil. Durant celui-ci, il découvre avec ses compagnons les restes de l'astronef urbain des Lointains Géniteurs. Monk se passionne pour les ruines et envisage de créer le noyau de l'Empire à cet endroit. Les explosions thermonucléaires antérieures, durant la Dévastation, n'ont pratiquement rien laissé, excepté un premier indice que Monk parvient à déchiffrer, sur l'emplacement des Dragons, et un autre, interprété par Exagor, sur les capacités dites magiques de ces mêmes Dragons. Ils partent alors, à deux, les retrouver. Un marché est alors conclu : les Dragons aident Monk à poser les pierres de cet Empire, sans ingérence, et Monk s'engage à guider l'Empire contre le Chaos selon les plans des Dragons. Une fois la Grande Guerre contre le Chaos achevée, Monk prend à proprement parler les rênes de l'Empire et doit résoudre de nombreux problèmes, très différents (économiques, sécuritaires, politiques, etc..). Il termine son oeuvre en Empereur incontesté, mais meurt très vieux et seul, après avoir perdu tous ses compagnons.

Exagor, pionnier de la magie humaine, se sépare de Monk peu avant la Grande Guerre pour mener des études d'une grande complexité et ébaucher un plan B contre le Chaos en cas d'échec de l'Empire. Exagor transmet aux Frères de Perkane des rudiments magiques pour la guerre à venir, ces rudiments seront à la source des enseignements de la Tour de Métal dans l'Empire. La source de connaissance de la magie se trouvant dans les Limbes, les Dragons le convient à leur départ dans l'univers afin qu'il en apprenne davantage. Il s'initie à Morvorkanium, renforce sa compréhension de la magie et détecte de nouvelles menaces, contre lesquelles il mène des actions.

Enfin, la dernière partie donne des informations sur la fin du premier siècle impérial avant de nouer avec un style narratif pour résumer l'Empire tout entier, avec comme point de chute l'arrêt des Guerres du Silence (la lutte entre les factions secrètes de l'Empire), puis la Présidence, avec comme point de chute la destruction (totale) du Chaos, puis l'Extinction, avec comme point de chute la Conquête de Morvorkanium (où se situe le seul passage empruntable par les êtres humains afin de quitter leur univers entrant en dislocation), puis enfin l'Agonie Humaine, avec comme point de chute le choix d'Arkana de mourir avec cette réalité.

4ème de couv.

200536047-001e.jpg

 
livre-la_genese.txt · Dernière modification: 11/05/2014 19:57 par root
 
 
Recent changes RSS feed Driven by DokuWiki Creative Commons License